Lutte des classes

Service civique, la prépa-précarité

servicecivique2
Le 2 mai dernier, une marée de vestes à capuche orange vif s’entasse joyeusement dans l’amphi tout neuf d’une école d’ingénieur.es lilloise pour l’AG annuelle de l’association Unis-Cité, l’un des leaders régionaux du service civique. Ce contrat précaire d'un nouveau genre a depuis plus de dix ans alimenté les grosses machines associatives qui profitent d'une main d’œuvre gratuite. La clique du PS local en profite pour arroser ses soutiens à coup de subventions, le tout pour aider nos jeunes à devenir de bon.nes citoyen.nes corvéables à souhait. Le but ? « Construire un monde meilleur ». Rien que ça !
 
Lire la suite...

Auchan ou la vraie vie

auchanIl y a quelques mois, Fadila, caissière à Auchan City Tourcoing, fait une fausse couche sur son poste de travail. Scandaleuse, l’affaire défraie la chronique. Mais, loin d’être isolée, cette histoire est révélatrice d’un management particulièrement féroce pour faire marcher droit les salarié.es et les exploiter jusqu’à épuisement.
 
Lire la suite...

[EXCLUSIF] Pocheco: lettre verte non recommandée

greenwashingBande-annonce : « Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales qui traversent nos pays ? » C’est tellement beau qu’on pourrait y voir la plume de Nicolas Hulot à son arrivée au ministère de l’écologie. En fait, c’est le scénario du film Demain réalisé en 2015 par Cyril Dion et Mélanie Laurent. Ce film a permis à l’entreprise Pocheco de gagner en notoriété et d’être mise en scène dans tous les médias comme un modèle d’entreprise « responsable, écologique et citoyenne ». Ce qui est ennuyeux, c’est que précisément, on nous raconte des histoires...
Lire la suite...

Amiante: une justice pour les victimes ?

amianteLe scandale sanitaire de l'amiante dure depuis près de 50 ans et a provoqué plus de 150 000 morts en France. Pourtant, les responsables courent toujours et les chances de voir un procès pénal aboutir s'amenuisent au fur et à mesure que les années passent. Retour sur l'histoire de ce matériau maudit, et les dernières évolutions de l'affaire depuis Dunkerque, où nous avons rencontré des victimes de l'amiante qui demandent justice.
Lire la suite...

Quand le travail tue

silos 1Éric Louis est cordiste, travailleur itinérant, il nous offre depuis plus d'un an, le récit de ses expériences au travail, dans les usines ou sur des terrains dangereux.
Chaque année en France, 500 personnes trouvent la mort sur leur lieu de travail.
Éric Louis met des mots, ses mots, sur ces morts.
 
Lire la suite...

Les matins qui piquent

ericlouis2Dans un premier texte, que nous publiions il y a un an, Éric Louis nous avertissait : « Pas de conclusion, pas de morale. Je ne suis pas journaliste ni sociologue. Je suis ouvrier. Demain, je retourne bosser. » On lira donc son témoignage comme on voudra : réquisitoire contre les conditions imposées aux travailleurs itinérants ou bien page de littérature ? Après le sucre à la pioche, c’est la glace qu’il faut casser avant d’aller turbiner.
 
Lire la suite...

Révolutionner l'école

multi2Grégory Chambat est enseignant en collège. Il est l'auteur de L’École des réacs-publicains (Libertalia, 2016). Irène Pereira, sociologue et philosophe, travaille à faire connaître les « pédagogies critiques » en France. Alors qu'on commémore cette année le cinquantenaire de la mort de Célestin Freinet, voyons où en sont ces pédagogies émancipatrices qui dessinent depuis longtemps les contours d'une autre école et d'une autre société.
 
Lire la suite...

L'école émancipatrice

freinet2En 2001, le groupe scolaire public Concorde de Mons-en-Barœul se lance dans la pédagogie Freinet. Loin des voies traditionnelles, elle s’appuie sur une éducation aux accents libertaires. D’une expérimentation en primaire suivie par des chercheur.es, le modèle se développe jusqu’à la création d’une classe puis d’un cursus Freinet dans le collège du quartier. Dix ans après son premier reportage,  La Brique est retournée voir les enseignant.es, des élèves, le projet et ses évolutions.
 
Lire la suite...

J'ai fait de l'art

art1Paris, gare du Nord, 22 h 30. La réunion de chantier quotidienne est terminée. Je traîne au pied des préfabriqués, sur ce petit parking coincé entre les voies SNCF et la gare routière RATP, en attendant de commencer le boulot.
En attendant mes collègues, aussi. Ce lundi 15 novembre 2015, le zèle post-attentat de la police française tend à ralentir quelque peu la circulation.
 
Lire la suite...

Hébergement : la machine infernale

hebergementLe système d’hébergement et de réinsertion sociale dresse d’innombrables obstacles au relogement des personnes sans abri. Plutôt que de leur proposer des solutions durables et descentes, élus, administrations et gestionnaires de structures alimentent un système qui dissimule la pénurie. L'offre insuffisante de logements est remplacée par une obscure mécanique de gestion de la misère. Pour comprendre cette machine infernale, il faut d’abord s’intéresser à comment elle broie les personnes à la rue, privées des ressources nécessaires pour la dézinguer.
 
Lire la suite...

La sante pour tous, partout

pmh guiomarLe printemps social n'a pas été vain, la convergence d'énergies a permis l'émergence  de People's Health Movement (PHM) à Lille. Ce mouvement international de lutte contre la marchandisation de la santé entend créer des liens et permettre des échanges d'expériences entre militant.es de divers horizons. Soutenu par une coordination globale, il combat les institutions locales.
Lire la suite...

Blouses blanches et gueules noires de l'industrie pharmaceutique

itw medocsLes sociologues Cédric Lomba et Séverin Muller ont travaillé sur l’univers très fermé des « grandes industries pharmaceutiques ». Loin de l’image édulcorée d’un secteur de pointe, ils nous livrent le portrait de grandes firmes internationales faites de travailleur.ses précaires aux conditions de travail, de sécurité et d’hygiène dégradées.
 
Lire la suite...

Avec ou sans ton sang ?

sang2« C'est Bill qui le premier me parla de la fameuse maladie, je dirais en 1981. […] Il se laissa tomber par terre de son canapé, tordu par une quinte de fou rire : "un cancer qui toucherait exclusivement les homosexuels, non, ce serait trop beau pour être vrai, c'est à mourir de rire !". Il se trouve qu'à cet instant Muzil était déjà contaminé par le rétrovirus ». C'est par ces mots, qu'Hervé Guibert1, écrivain, décrit sa découverte du Sida. Virus qui l'emporte dix ans plus tard à l'âge de 36 ans.
 
Lire la suite...

Le prix du sang

sang debitÇa fait belle lurette que le sang collecté n'est plus transfusé directement aux malades. Depuis le scandale du sang contaminé des années 80, les pouvoirs publics ont opté pour le tout médicament. Votre corps sera bientôt réduit à une vulgaire marchandise.
 
Lire la suite...

Pour un droit à la folie

labordeChaque jour, on attache, on enferme, on violente des personnes malades. Ce ne sont pas des actes isolés, mais la banalisation d’une violence organisée par un État où la mise à l’écart des indésirables est depuis longtemps devenue la norme. État des lieux de la dérive sécuritaire et gestionnaire de la psychiatrie, face à laquelle des alternatives ont depuis longtemps prouvé leur pertinence. Parmi elles : la clinique de La Borde où, sans raison médicale, on est allés passer quelques jours.
 
Lire la suite...

Souffrir de faire souffrir

vieilleChaque année, des affaires de maltraitance sont révélées concernant des personnes âgées « accompagnées » en maisons de retraite. De manière assez systématique, le personnel est pointé du doigt, sans toujours réincrire ces histoires de violence dans le contexte délétère qui les ont rendues possibles. Que savons-nous des conditions de vie et de travail en maisons de retraite ? Bien souvent prises dans la spirale du rendement, soignantes et soignées ont en commun d’être invisibles. Pour en savoir plus, La Brique donne la parole à Alice, ancienne aide-soignante (AS) en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Il s'agit tant d'un témoignage personnel que l’expression d'une parole collective destinée à rendre visible l’envers du décor. 
Lire la suite...

L'Hôpital-entreprise, la santé à l'agonie

misere2La néolibéralisation du secteur sanitaire n'est pas un vain mot1 : privatisation progressive de l'assurance maladie, transformation des centres hospitaliers en hôpitaux-entreprises, renforcement de la concurrence entre les hôpitaux publics et les cliniques privées. Le malade n'est plus patient, il devient client. Ce capitalisme sanitaire contraint également les professionnel.les de santé à devenir comptables. En enquêtant auprès de ces professionnel.les, sur leurs conditions de travail et sur les évolutions marchandes de leurs métiers respectifs, La Brique revient sur les effets des politiques de gauche et de droite depuis une vingtaine d'années.
 
Lire la suite...

L'Université française, laboratoire de la précarité

esr2Une trentaine de doctorant.es chauffé.es à blanc par le mouvement social s’est constituée en collectif des précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR). Si l’initiative n’est pas nouvelle, il semblerait que ce mouvement-là ait plus de chances de s’instaurer durablement et de redonner des couleurs au tableau bien terne des universités lilloises. Focus sur les raisons de la colère des petites mains de l’université.

Lire la suite...

Sur le même sujet